Le Forum des Amis de Christia Sylf Index du Forum

Le Forum des Amis de Christia Sylf
L'association Loi 1901 "Les Amis de Christia SYLF" a été fondée en 2007 dans le but de faire connaître et de promouvoir les œuvres de l'artiste .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les récits de Guy Tarade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Amis de Christia Sylf Index du Forum -> Les thèmes de l'oeuvre -> - L'archéologie fantastique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vincent P
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2011
Messages: 450
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Mer 14 Juin - 00:17 (2017)    Sujet du message: Les récits de Guy Tarade Répondre en citant

Notre ami Guy Tarade ne tarissant pas de textes sur facebook où il est très actif -et instructif, partageant de riches articles documentés, je propose de compiler certaines de ses interventions dans ce sujet, qui sont en lien avec le forum .Celle d'aujourd'hui :


ÉNIGMES DE L’HISTOIRE
CATACLYSME OUBLIE--- FICTION OU RÉALITÉ ?
Whiston vécut à l’époque du grand Newton, mais peu de scientifiques ont retenu son nom. L’Anglais Whiston étant à la fois théologien et astronome, son idée d’une cosmogonie divine influença ses travaux de chercheur : Nous lui devons pourtant un bien curieux livre, publié en 1696 : « Théorie de la Terre ». Dans cet ouvrage, Whiston explique par l’action d’une comète les révolutions géologiques et les événements du récit de la Genèse.
Sa théorie fut d’abord entièrement hypothétique, elle ne s’appliquait à aucune comète en particulière. En 1682, l’apparition d’un astre nébuleux et chevelu frappa l’imagination de tous les hommes.
Catholiques, réformés, Turcs et Juifs eurent peur.
Camille Flammarion, dans un important livre, »Astronomie populaire » nous confirme cette réalité.
Halley lui assigna une orbite elliptique parcourue en 575 ans. Encke reprit le calcul et trouva une période révolutionnaire d’environ 8 800 ans. Les calculs de Halley impressionnèrent Whiston, qui remonta l’histoire pour y découvrir les dates anciennes où apparut le bolide sidéral.
Le théologien astronome affirme que la comète de Halley avait provoqué le déluge d’eau et que dans le futur, elle entraînerait un déluge de feu ! Whiston écrivit, précisant le rôle d’exterminatrice joué par la comète :
« Lorsque l’homme eut péché, une petite comète passa près de la Terre et, coupant obliquement le plan de son orbite, lui imprima un mouvement de rotation. Dieu avait prévu que l’homme pécherait, et que ses crimes, parvenus à leur comble, demanderaient une punition terrible ; en conséquence, il avait préparé, dès l’instant de la création, une comète qui devait être l’instrument de ses vengeances. Cette comète est celle de 1 680. » 
Prévoyant mais pas sympa, ce Dieu !
Selon Wilson, les effets de cette rencontre furent terrifiants. Une marée prodigieuse souleva les eaux des océans, mais aussi celles qui se trouvaient sous la croûte terrestre. Les chaînes de montagnes d’Arménie, les monts Gordiens qui se trouvaient les plus près de la comète frôlant la Terre, reçurent des torrents d’eau qui tombèrent pendant quarante jours.
Le théologien assure dans ses écrits que cet astre errant reviendra à la fin des temps et provoquera un déluge de feu. Ses théories ont été, semble-t-il inspirées par sa vocation mystique. Il est cependant curieux de découvrir dans les anciennes sources chinoises une relation identique des faits suscités ! De très anciennes chroniques rapportent :
« Pendant dix jours, le Soleil ne se coucha pas, les forêts brûlèrent et une abominable vermine se répandit partout.
Une immense vague qui montait jusqu’au ciel s’abattit sur la terre chinoise. Les eaux se ruaient à l’assaut des hautes montagnes, et les collines étaient invisibles. »
Dans « Mondes en collision », Immanuel Velikovsky précise :
« Destructrices sont les eaux de l’inondation, dit l’empereur. Dans leur grande étendue, elles recouvrent les collines, dépassent les hauts sommets et menacent les cieux de leurs flots. »
Les anciens textes rapportent que l’empereur ordonna qu’on fasse tous les efforts pour assurer l’écoulement des eaux accumulées dans les vallées et les plaines lors de l’inondation; on creusait des canaux et l’on drainait les champs. Mais ces efforts obstinés demeurèrent vains. Le ministre chargé de cette œuvre urgente et immense, Houan, fut condamné à mort parce qu’il avait échoué !
Inondations et tremblements de terre ont frappé la Chine à plusieurs reprises. La relation de ces désastres a été consignée dans les archives modernes du pays. Chaque siècle a connu sa peine, mais le déluge de Yao paraît avoir eu une importance toute particulière. En effet, on voit rarement les eaux stagner pendant des années dans les plaines et les cuvettes.
L’empereur envoya des savants dans différentes parties de la Chine, et même à l’étranger, afin de déterminer la nouvelle position des quatre points cardinaux. Cette démarche nous permet de supposer que la Terre avait basculé sur son axe de rotation.
Le Chou King, qui rassemble les plus anciennes chroniques chinoises réécrites après l’autodafé ordonné par Qin Shi Huangdi (Ts’in Che Houang-ti), rapporte :
« Là-dessus, Yao ordonna à Hé et Ho que, respectueusement en accord avec les vastes cieux, ils calculent et délimitent les mouvements et les apparitions du Soleil, de la Lune, des étoiles et des espaces du zodiaque ; et qu’ils fassent connaître au peuple les saisons. »
Ce curieux texte nous remet en mémoire les affirmations du Popol Vuh, qui prétendent qu’à plusieurs reprises le Soleil se leva dans un point de l’espace différent.
Les causes du terrible sinistre qui frappa la Chine ne sont pas formellement connues, mais il est dit dans les antiques annales qu’une étoile brillante sortit de la constellation Yin. Les historiens estiment, en s’appuyant sur les données astronomiques, que le déluge chinois eut lieu vingt-trois sicles avant notre ère. Le cataclysme qui affecta le règne de Yao est lié au déluge universel dont parlent toutes les vieilles traditions.
On croit savoir que les relations précises concernant ce désastre sont conservées dans les monastères du Tibet. Elles raconteraient l’arrivée d’une terrifiante comète qui causa des bouleversements effroyables. Les hauts plateaux tibétains auraient été inondés !
Yao, selon certains historiens fut un empereur mythique. Ce qui n’est pas prouvé. Sa tombe a sans doute été retrouvée à la fin de l’année 2002, comme l’ont annoncé des agences de presse chinoises.
Yao serait mort lors d’un tremblement de terre provoqué par la chute d’un astéroïde. Il semble certain que si cette information se confirmait, elle serait capitale pour l’histoire de l’Empire du Milieu.




Lien vers sa page : https://www.facebook.com/guy.tarade/posts/10154917059613402


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Juin - 00:17 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Amis de Christia Sylf Index du Forum -> Les thèmes de l'oeuvre -> - L'archéologie fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com